Graver des détails

Posté dans : Trucs & astuces 0

Vous êtes-vous déjà demandé comment faire des détails tels que des impacts de balle, des entaille, des écailles,… ? On vous dit tout, ou presque tout, dans cet article des trucs et astuces.

Le plus simple

Vous avez un cutter ? Vous avez un décapeur thermique ? Il vous suffit de couper partiellement votre mousse, puis de la chauffer au décapeur thermique. Les cellules de la mousse vont alors s’ouvrir et accentuer votre découpe. En fonction de l’ouverture que vous désirez, il faudra chauffer plus au moins longtemps. « Si c’est tout petit et précis, j’utilise un cutter », explique Armored Prospect Cosplay. « Si c’est plus large et moins important, je prends mon outil rotatif ». Cette méthode est assez rapide et ne nécessite pas beaucoup d’entrainement. « Je fais toutes mes entailles de lame (épée et autre) comme ça », dit Nathunther.

L’outil rotatif

L’investissement est plus important qu’un cutter, mais un outil rotatif peut s’avérer très utile. Il est souvent vendu avec différentes têtes qui permettent de graver une multitude de détails. Impact de balle, écailles, aspect organique,… il est quasiment possible de tout faire et cela avec un minimum d’entraînement. « J’aime bien l’utiliser pour faire des inclinaisons ou des angles à 45° » développe Armored Prospect Cosplay. « Je ne l’employais que pour faire ce genre de découpe », complète Pandemonium. « Mais maintenant j’ai mon cutter en biseau. Il est tellement plus facile à utiliser ».

Si vous avez l’opportunité, utilisez un bras flexible avec votre outil. « Cela permet de travailler de manière beaucoup plus précise », raconte DTA Production  « Avec de l’entraînement, on arrive à faire des choses beaucoup plus propres que si on travaille avec un fer à chaud ».

Il est aussi possible de passer le décapeur thermique sur vos détails afin de les lisser et avoir une meilleure finition.

Prévoyez de mettre des vêtements adaptés lorsque vous bricolez, car l’outil rotatif fait beaucoup de saleté.

Chaud les marrons

Autre outil de gravure : le pyrograveur. Cela devrait même être le premier outil à mentionner. Mais pour le travail de la mousse, il n’est pas toujours optimal. « Il faut être prudent, car on coupe comme dans du beurre », dit Benoît. « Ça peut faire des gouttes de mousse fondue peu esthétiques ». De plus, faire fondre la mousse, c’est faire fondre ses composés chimiques. Cela peut vite se mettre à puer. Si vous prévoyez une utilisation de longue durée, il est plus prudent de travailler au pyrograveur dans un endroit aéré ou de porter un masque de protection.

Le fer à souder

S’il ne vous est pas possible de mettre la main sur un pyrograveur, sachez qu’un simple fer à souder fait aussi bien l’affaire. Seul bémol : il n’est pas possible de changer la tête. Cela n’empêche pas d’arriver à faire de jolies choses. « Avec un peu d’entrainement, je suis arrivée à faire des détails de griffure et de coups sur les parties d’armures », explique Visual Aurélie Cosplay. « Et aussi des lignes et des renfoncements ». Pour son armure de God of War, Cédric a utilisé un fer à souder. « C’est très simple d’utilisation, mais je pense qu’avec un outil rotatif, je pourrais faire des finitions plus jolies ».

N’hésitez pas à poser vos questions ou à compléter les informations données.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *